Pourquoi faut-il extraire les dents de sagesse ?

Parfois, l’éruption des dents de sagesse provoque de la douleur, de l’infection ou encore peut endommager les dents avoisinantes. Dans ce cas, le dentiste recommande de les extraire. Quels sont alors les points à savoir sur les dents de sagesse et leur extraction ?

Emplacement des dents de sagesse

Les dents de sagesse sont les quatre molaires qui se trouvent au fond de la bouche. Généralement, vous devez avoir trois molaires et les dents de sagesse sont celles qui se situent en troisième position. Souvent, ces dents poussent en dernier lieu. Elles font éruption à partir de l’âge de 15 ans en général.

Importance de l’extraction des dents de sagesse

Correction de la mauvaise position dentaire

Pendant l’éruption des dents de sagesse, vous pouvez ressentir une douleur. Cela peut même donner naissance à un rougissement ou à une enflure au niveau des tissus de la dent incluse. Dans le plus grave des cas, cela peut provoquer un mal de tête et une sensation de goût étrange dans la bouche lorsque vous mangez. Ces cas se présentent si ces dents sont en mauvaise position. Dans ce cas, il faut les extraire.

Traitement de la carie dentaire

Les dents de sagesses sont situées tout au fond de la bouche et sont très difficile d’accès.  Par conséquent, ce sont des dents qui ont tendances à carier très facilement.  Il est parfois possible de les réparer avec une restauration dentaire mais souvent il est conseillé de les extraire afin d’éviter d’endommager les dents avoisinantes.

Gain de place

Si l’arcade dentaire est très étroite, il est recommandé d’extraire les dents de sagesse. Dans le cas contraire, lorsque ces dents vont pousser, celles qui se trouvent aux alentours vont se chevaucher, ce qui peut favoriser la carie ou d’autres infections dentaires.

L’âge pour enlever les dents de sagesse

En général, il est recommandé d’extraire les dents de sagesse entre 16 et 22 ans. À cet intervalle d’âge, l’enlèvement de ces dents ne présentent pas encore de complications.

Le déroulement de l’extraction

Pour extraire votre dent de sagesse, vous devez vous rendre chez le dentiste. Pour ce faire, ce professionnel procède comme suit :

  • Pour commencer, vous êtes mis sous anesthésie locale.
  • Ensuite, il incise la gencive afin d’atteindre la dent qui se trouve à l’intérieur.
  • Pour terminer, il extrait la dent en question.

Les effets secondaires après l’extraction

Après l’extraction des dents de sagesse, il se peut que vous ressentiez un malaise et une enflure pendant environ 3 à 5 jours. Pour soulager ces maux, votre dentiste vous prescrira un analgésique.

Si les douleurs persistent, n’hésitez pas à rendre visite au cabinet dentaire. Le dentiste va contrôler l’intérieur de votre bouche et trouvera le meilleur des remèdes à appliquer conformément aux maux.

Pour conclure, vos dents de sagesse doivent être extraites lorsqu’elles sont incluses ou si votre arcade dentaire est trop restreinte. Cette extraction ne doit pas être négligée afin d’améliorer votre santé dentaire.

Dans tous les cas, une visite régulière au Centre Dentaire Dre Nathalie Kadoch à Montréal s’impose pour avoir une dentition parfaite !

Ce qu’il faut savoir sur l’implant dentaire

Vous savez déjà certainement qu’un implant dentaire est le moyen le plus efficace pour remplacer votre dent manquante. Mais de quoi s’agit-il réellement?

Qu’est-ce qu’un implant ?

Définition

Un implant est une vis en titane conçue dans le but de substituer la racine d’une dent manquante. Il existe en différentes grosseur et longueur.

Les matériaux

Le matériau le plus utilisé dans l’élaboration de l’implant est notamment le titane. C’est un métal qui supporte parfaitement les contraintes de votre milieu buccal et qui adhère parfaitement à l’os de la mâchoire. Ce métal est bio-compatible donc inoffensif pour le corps humain.

Sa résistance

Un implant est fait pour supporter vos forces masticatrices (de l’ordre de 10 à 40 kg/cm2).  Il ne s’altère pas dans votre bouche. Une fois en place, il peut tenir plus d’une centaine d’années. Il peut durer donc toute votre vie.

Dans quel cas recourir à l’implant ?

Le traitement d’une édentation partielle ou complète

L’implant peut être une alternative à une édentation partielle. Dans ce cas, un implant supporte une seule prothèse fixe. Il peut aussi servir pour traiter une édentation totale. Pour ce faire, il faut plusieurs implants pour soutenir une prothèse complète fixe ou amovible.

Les cas défavorables

L’implant vous est notamment déconseillé dans les cas suivants :

  •  diabète
  • déficit immunitaire
  •  risque hémorragique important
  •  problème psychique
  •  problème cardiaque
  • ostéoporose

Comment recevoir un implant ?

Le diagnostic

La phase de diagnostic implique d’abord un questionnaire médical permettant de déterminer la présence d’une quelconque pathologie contradictoire à l’implantologie. Ensuite, une analyse buccale approfondie incluant des  radiographies dentaires et parfois la prise d’un scanner sont réalisés. Un guide chirurgical est ensuite confectionné en fonction de cette analyse. Une fois le diagnostique et le plan de traitement établi, le dentiste peut procéder à la chirurgie implantaire.

 

L’ostéo-intégration

C’est dans cette étape que l’implant commence à s’enraciner à l’os. Pour cela, il faut :

  • Respecter les indications de votre chirurgien-dentiste pour la période post-opératoire
  • Ne solliciter pas trop la zone opérée
  • Arrêter l’usage du tabac
  • Consulter le praticien en cas de complication

La phase prothétique

La phase prothétique est l’étape de la pose de l’appareil dentaire (pont, prothèse complète, couronne, etc.). Une empreinte dentaire est prise pour la confection de l’appareil en question.

 

La pose d’un implant dentaire peut être la solution à votre problème. Mais notez que cette procédure peut prendre de 4 à 7 mois environ. Venez nous voir au centre dentaire Dre Nathalie Kadoch à ville Lasalle pour savoir si l’implant dentaire est la meilleure solution pour vous.

La radiologie numérique dentaire

Le monde dentaire n’échappe certainement pas à l’évolution technologique. La radiographie traditionnelle, utilisant les films papiers, est dorénavant dépassée. Une nouvelle technique émettant moins de radiation et étant plus rapide est actuellement utilisée par nos dentistes : la radiologie numérique.

Qu’est-ce que la radiologie numérique ?

La radiologie numérique en elle-même est le résultat de l’interaction entre les rayons X et les électrons des pixels d’un capteur électronique. Cette interaction permet d’obtenir une image numérique affichée sur un écran. La radiologie numérique dentaire est l’application de cette découverte sur l’exploration de la partie intra et extra-buccale. Cette méthode est instantanée. Ayant débutée aux Etats-Unis vers la fin des années 90, elle est actuellement adoptée par la majorité des dentistes.

Quels sont les avantages de cette technique ?

L’avantage premier de la radiologie numérique est la baisse du taux d’exposition du patient aux radiations. On peut effectivement noter jusqu’à 90% en moins par rapport à la radio argentique. Ensuite, la radiologie numérique ne nécessite pas l’utilisation de produits chimiques. Elle n’est donc pas toxique. On doit pertinemment considérer cette petite contribution à la protection de l’environnement et de l’écologie. Et finalement, le plus important, c’est la qualité obtenue. Puisque l’image est numérique, elle peut donc être retouchée. Des améliorations peuvent donc être apportées au niveau de la luminosité et du contraste, ce qui est bénéfique pour mieux observer les résultats.

Quelques types d’appareil de radiologie numérique dentaire

Plusieurs types d’appareils de radiologie numérique peuvent répondre aux besoins du client ou du cabinet dentaire. On distingue entre autres les machines qui offrent une vue d’ensemble sur l’implantation dentaire, la structure osseuse et l’état des condyles. D’autres types permettent de visualiser les images des deux mâchoires en 2D et 3D.

 

Une radiologie numérique dentaire est-elle abordable ?

Le rapport qualité-prix est indispensable. Car malgré tous ses avantages, la radiologie dentaire doit tout d’abord être à la portée de tous. La radiologie dentaire n’est pas chère. En effet, il faut noter que les prix de la radiographie panoramique numérique et la radiographie rétro-alvéolaire sont très abordables.

Pour finir, il faut rappeler trois points essentiels : la qualité de l’appareil, la qualité du résultat et les conséquences du processus. Après analyse de ces trois critères, la radiologie numérique dentaire s’avère être très intéressante et efficace. En ce qui concerne l’appareil, la radiographe numérique est plus discrète et plus performante. Pour le résultat, les clichés sont immédiatement lisibles sur un écran, mais peuvent aussi être envoyés en version électronique et peuvent donc être interprétés rapidement. Enfin, pour les conséquences du processus, les expositions aux radiations sont inoffensives. La radiologie numérique dentaire est donc le meilleur des choix pour observer l’intérieur de notre bouche avec un maximum de précision.

 

Pour une radiologie numérique réussie, n’hésitez pas à vous rendre au centre dentaire Dr Nathalie Kadoch à Montréal qui utilise des appareils à la pointe des technologies dentaires et pratiques.

 

La prévention de la mauvaise haleine

La mauvaise haleine ou halitose est due à la présence de bactéries dans la bouche. Cet effet est souvent gênant, c’est pourquoi il est très important de le soigner. La meilleure solution est de vous rendre chez le dentiste. Il trouvera la cause et les soins adaptés afin d’éliminer cette mauvaise haleine.

Quels sont les facteurs responsables de la mauvaise haleine ?

Les bactéries

Les premiers responsables de l’halitose sont les bactéries qui se situent au niveau des papilles et qui proviennent de l’air expiré. Ces bactéries se développent fortement pendant la nuit du fait que la production de salive est réduite. C’est pourquoi on ressent parfois une mauvaise haleine le matin.

La bouche sèche

La réduction de la production de salive entraîne la bouche sèche. Ainsi, la mauvaise haleine se développe de plus en plus. Il est à noter que ce cas est dû à la consommation de tabac, à la prise de certains médicaments, etc.

Les infections dentaires

Les infections dentaires comme la carie sont parmi les facteurs provoquant la mauvaise haleine. En effet, lorsque vos dents sont attaquées par des bactéries, elles sont endommagées et peuvent être atteintes d’une infection. Par la suite, cette infection peut entraîner une mauvaise odeur dans la bouche.

Comment remédier à la mauvaise haleine ?

Le nettoyage dentaire

La première solution pour éviter la mauvaise haleine est de garder une bonne hygiène dentaire. Pour cela, vous devez brosser vos dents après chaque repas. Vous devez aussi utiliser le fil de soie dentaire afin d’éliminer la plaque dans les zones inter dentaires.

Le brossage de la langue

Afin d’éviter la mauvaise haleine, il ne suffit pas de nettoyer vos dents, vous devez également bien brosser votre langue, car c’est là que les bactéries s’installent. Pour cela, vous devez insister sur la partie postérieure de votre langue. Vous pouvez également utiliser un rince-bouche pour plus d’efficacité.

Le rafraîchissement de la bouche

L’autre moyen de limiter votre mauvaise haleine est de rafraîchir votre milieu buccal. Pour ce faire, vous devez boire beaucoup d’eau afin d’éviter la bouche sèche. Vous pouvez aussi mâcher du chewing-gum afin de développer la production de salive.

Le détartrage

L’autre moyen de remédier à la mauvaise haleine est d’effectuer un détartrage chez votre dentiste. Cela permet d’éliminer le tartre dans lequel se trouve des bactéries. Cette opération doit être effectuée environ deux fois par an.

Les consultations chez le dentiste

La meilleure solution pour limiter la mauvaise haleine est de visiter un professionnel dentaire. Celui-ci peut examiner vos dents pour voir si elles sont infectées. Si c’est le cas, il peut tout de suite prendre les mesures pour les soigner.

N’hésitez pas à vous rendre au Centre Dentaire Dre Nathalie Kadoch à Lasalle qui va examiner votre bouche et éliminer toutes les causes éventuelles de la mauvaise haleine.

Les matériaux employés dans l’obturation

Pour traiter une carie dentaire peu profonde, le dentiste procède à une obturation. Il s’agit d’une opération qui consiste à utiliser une matière pour boucher les trous au niveau de la surface dentaire. En effet, il faut traiter les maux dès leurs apparitions initiales pour éviter des complications. Quels sont alors les différents types de matériaux pouvant être employés dans ce cas et quels sont leurs spécificités ?

L’amalgame

Descriptif

L’amalgame désigne un matériau issu de l’alliage métallique de cuivre, de mercure, d’argent et d’étain. Ce matériau de couleur grise est l’une des matières les plus anciennes et les plus utilisées dans le domaine de la dentition. Ce matériau est souvent employé pour obturer les dents postérieures.

Ses avantages

L’amalgame est une matière très résistante et solide. Vous pouvez l’utiliser pour mastiquer tout type d’aliment. Sa durée de vie est assez élevée, car elle peut durer jusqu’à une décennie. Par ailleurs, l’amalgame est une matière très économique : idéale pour les petits budgets s’il s’agit des dents postérieures.

Le composite

Spécificités

Le composite ou le plombage blanc est un matériau se présentant sous forme de pâte. Sa couleur est presque la même que celle des dents. En général, ce matériau est utilisé pour obturer les dents antérieures grâce à sa discrétion. Ce matériau est composé de plusieurs éléments tels que l’éthanol, les hydrocarbures pétroliers, etc.

Ses atouts

Le premier avantage du composite est son esthétisme. En effet, grâce à ce matériau, vous pouvez toujours garder l’éclat de votre sourire. Il est en outre très solide. À part cela, l’utilisation du composite limite la destruction de la matière dentaire pendant le soin de la carie. Il est donc très conseillé pour son utilité et son esthétisme.

Le verre ionomère

Caractéristiques

Le verre ionomère est une matière issue du mélange d’acrylique et d’une matière composant du verre. Ce matériau est employé par votre dentiste pour obturer les dents primaires ainsi que les dents sous la gencive. Il se présente également sous différentes formes : en poudre ou en liquide.

Ses points forts

Le verre ionomère est un matériau pleinement avantageux. En effet, il s’adhère facilement à la dentine. De plus, il libère du fluor, ce qui fait que les dents sont protégées de la carie. Il résiste aussi à l’humidité surtout pendant sa pose. Il est donc très pratique.

L’or

Particularité

L’or est un matériau précieux utilisé pour obturer les dents cariées. Il s’agit d’un métal jaune brillant qui est facilement malléable, tendre et doux. Il peut être employé pour l’obturation des dents antérieures grâce à son esthétisme.

Ses privilèges

L’or est une matière durable qui a une durée de vie de plus de 15 ans. C’est aussi une matière très solide. Il peut résister à toute force de mastication. Enfin, l’or est un matériau très esthétique. Certaines personnes le préfèrent même au plombage gris.

 

Venez nous voir au Centre Dentaire Dre Nathalie Kadoch à Montréal pour vous assurer de la bonne santé de vos dents. Les dents qui nécessitent une obturation seront ainsi traitées à temps.

La dentisterie esthétique en faveur de la beauté et du bien-être

Aujourd’hui, recourir à la dentisterie esthetique devient de plus en plus en vogue. C’est une intervention destinée à reconstruire la dentition pour aboutir à un effet similaire aux dents naturelles. Grâce à cette technique, vous retrouverez la beauté de votre sourire.

Les techniques pour avoir de jolies dents

Parmi les techniques les plus appréciées, le blanchiment dentaire est un procédé qui permet d’éclaircir la teinte des dents. Le plus souvent, ce traitement utilise des produits spécifiques qui atteignent l’intérieur des dents et oxydent les pigments de coloration. Les dents deviennent plus blanches et brillantes.

Outre le blanchiment dentaire, vous pouvez aussi recourir à des facettes. Ce choix est destiné aux personnes ayant des dents trop courtes, cassées, décalées ou de couleur terne. Dans le but d’améliorer l’apparition des dents, la facette consiste à coller sur les dents une fine couche de porcelaine ou de céramique. Par ailleurs, le remodelage des gencives est idéal si vous souffrez de sourire gingival. Il consiste à remonter le bord de la gencive à l’aide d’un laser, entre autre, pour avoir un sourire parfait.

Les techniques pour optimiser la fonction dentaire

Si vous avez des dents manquantes, vous pouvez porter un implant dentaire, une couronne ou un pont fixe. Ces appareils ont pour objectif de remplacer les dents absentes et de rétablir la fonction de mastication. À noter que la couronne et le pont sont fixés sur la racine des dents ou sur un implant.

Si des cavités dentaires vous gênent énormément, les composites vous seront proposés pour remplacer les parties manquantes de vos dents. Elles sont collées sur l’email-dentine pour rétablir la fonction de vos dents. Et enfin, si vos dents ne sont pas bien alignées, l’orthodontie invisible vous permet de les corriger sans être obligé de porter des appareils dentaires.

Les avantages de la dentisterie esthétique

La dentisterie esthetique nous offre d’innombrables privilèges. Le premier avantage est d’avoir un beau sourire. Tout le monde sait que le sourire est notre première arme de beauté, d’où la nécessité de l’entretenir. En plus de cela, une bonne dentition rajeunit le visage. De belles dents blanches reflètent une bonne mine et une bonne hygiène dentaire.

Le résultat de cette technique est immédiat et particulièrement satisfaisant. Son effet est à long terme. Vos dents garderont leur apparence malgré les divers changements physiques liés à la vieillesse. Ces dernières sont pratiques et nécessiteront peu d’entretien. À part les avantages esthétiques, elle améliore également le fonctionnement des dents en favorisant une bonne mastication pour une digestion saine. Elle renforce également les dents et les protège.

Pour toutes ces opérations, il est très important de choisir un cabinet dentaire expérimenté tel que le centre dentaire Dre Nathalie Kadoch à Montreal. Ainsi, afin de retrouver l’éclat de votre sourire, prenez un rendez-vous nous. Nous sommes dotés d’un personnel qualifié et de matériaux efficaces pour garantir la bonne hygiène de vos dents. Au moindre problème, l’équipe vous prendra en charge et vous livrera la solution adaptée.

Comment gérer la première visite d’un bébé chez le dentiste ?

Il n’est jamais facile d’emmener votre bébé chez le dentiste pour la première fois. Or, cette visite doit être faite vers l’âge de 2-3 ans. Pour que cette journée se déroule bien, vous devez adopter certains comportements : bien préparer votre bébé, prendre un rendez-vous chez le spécialiste et l’accompagner tout au long de la visite.

Préparez votre bébé

La préparation de l’enfant est une étape cruciale avant la visite. Il est préférable que vous preniez un rendez-vous le matin. En effet, pendant la matinée, les enfants sont encore plus frais. Pour cette préparation, il vous suffit tout simplement d’expliquer à l’enfant ce qui l’attend, et ce, d’une manière globale. En même temps, pensez à stimuler son enthousiasme ainsi que sa curiosité. Vous devez également vous préparer pour cette visite. Sachez que pour le bien de votre bébé, vous devez être honnête sur les déclarations que vous allez faire au dentiste. Gardez toujours votre calme. Si vous avez peur, ne le montrez surtout pas à l’enfant. Votre rôle est de toujours rassurer le petit.

Informez bien le spécialiste

Au cours de cette première visite, donnez au spécialiste toutes les informations médicales dont il a besoin avant de soigner votre enfant. N’hésitez pas à lui dévoiler les entêtements de celui-ci au quotidien si ceux-ci favorisent la détérioration de la dentition. Il est aussi important que vous sachiez anticiper les réactions de votre bébé une fois que vous arriviez dans le cabinet. Si possible, informez le spécialiste à l’avance. Ainsi, celui-ci saura comment s’y prendre durant la visite. En général, le comportement de l’enfant dépend de l’âge qu’il a. S’il a entre 10 et 24 mois, il ne supporte pas d’être séparé de ses parents. De ce fait, pendant les examens dentaires, ne le laissez pas tout seul sinon il deviendra anxieux. Les enfants comprises entre 2 et 3 ans, quant à eux, peuvent supporter la séparation, mais seulement pour peu de temps. Pensez alors à être présent durant le traitement dentaire. De cette manière, le spécialiste n’aura pas de difficulté dans la réalisation de son travail. Au-delà de l’âge de trois ans, les enfants sauront capables de s’asseoir seuls, mais ce n’est toujours le cas.

Comment se déroule la première visite ?

La première visite chez ce professionnel en traitement dentaire est l’occasion pour vous de discuter du cas de votre bébé en détail. Ainsi, il serait plus facile pour le spécialiste de définir le traitement le plus adapté. La plupart du temps, cette visite prend 30 à 45 minutes. Pendant cette séance, l’enfant pourrait subir des examens au niveau des mâchoires, des tissu buccaux, des gencives et autres. Le spécialiste vous montrera également les bonnes méthodes pour bien nettoyer les dents de votre enfant à la maison.

Pour une première visite de votre enfant chez le dentiste, rendez-vous au centre dentaire Dr Nathalie Kadoch dans Ville LaSalle. Les professionnels du métier mettront tout en œuvre pour vous accompagner tout au long de la visite !

Ce qu’il faut savoir concernant le blanchiment des dents

Les colorants des aliments et boissons peuvent facilement adhérer sur l’émail sans une hygiène adéquate. Lorsqu’ils ne sont pas enlevés à temps, ils s’entassent et se collent en permanence sur vos dents. La seule option reste alors le blanchiment dentaire.

Les méthodes de blanchiment

Les dentifrices blanchissants

Les dentifrices blanchissants agissent en profondeur sur votre émail. Les agents chimiques qu’ils contiennent décapent les débris d’aliments collés dessus. L’effet n’est visible qu’après plusieurs usages du dentifrice. C’est pourquoi vous devez l’utiliser à chaque brossage.

Les gels blanchissants

Vous pouvez en trouver auprès d’une pharmacie ou chez votre dentiste. Ils contiennent un peu de peroxyde. C’est le produit utilisé en cabinet dentaire pour blanchir les dents. Pour les utiliser :

  • Appliquez ces gels 2 fois/jour durant 2 semaines
  • Constatez le résultat après quelques jours d’usage
  • Notez que la blancheur sera maintenue 4 mois environ

Les bandes blanchissantes

Vous pouvez aussi vous en procurer en pharmacie ou en cabinet dentaire. Comme les gels, ces bandes sont imbibées de peroxyde. Voici les informations qu’il faut retenir :

  • Recouvrez vos dents avec ces bandes durant 30 minutes
  • Faites le traitement 2 fois/jour durant 2 semaines
  • Sachez que la blancheur sera conservée 3 à 4 mois

Les gouttières blanchissantes

Il s’agit d’un traitement supervisé par votre dentiste , mais que vous devez réaliser chez vous. Le praticien conçoit des gouttières contenant du peroxyde. Comment les utilisez ?

  • Portez ces gouttières quotidiennement pendant quelques heures
  • Elles donnent un résultat beaucoup plus efficace
  • Vous devez refaire le traitement après 6 ou 12 mois

Blanchiment sur chaise

Cette pratique se déroule dans un cabinet dentaire. Voici les informations qu’il faut retenir :

  • Un gel protecteur est apposé sur vos gencives pour les protéger
  • Le produit blanchissant est versé sur vos dents
  • Ce produit est soumis à la chaleur pour être activé
  • Le résultat est visible immédiatement
  • Le traitement est à refaire au bout de 6 à 12 mois

Contre indication et risques d’un blanchiment

Les contre-indications

Le blanchiment n’est pas faisable sur toutes les personnes. En effet, il n’est pas recommandé aux :

  • Moins de 16 ans
  • Femmes enceintes/allaitantes
  • Personnes souffrant d’hypersensibilité
  • Personnes allergiques au peroxyde
  • Individus atteints de maladie gingivale ou de carie profonde
  • Individus portant une couronne ou une facette
  • Personnes ayant une obturation défectueuse

Les risques

Dans la plupart des cas, le blanchiment ne produit aucune conséquence néfaste. Toutefois, certains risques sont à prévoir après le traitement :

  • Sensibilité dentaire temporaire : évitez d’agresser vos dents par des produits trop chauds ou trop froids ou par un brossage vigoureux
  • Irritation gingivale provisoire : retirez délicatement le produit blanchissant qui s’écoule sur votre gencive par un coton

Le blanchiment affiche une efficacité optimale pour redonner leur éclat d’origine à vos dents. Privilégiez surtout le blanchiment sur chaise si vous voulez avoir un résultat visible immédiatement et plus durable.

N’hésitez pas à contacter le centre dentaire Nathalie Kadoch à ville LaSalle si vous avez des questions ou pour votre traitement de blanchiment.